10 - Missions Humanitaires Novembre 2011
07 novembre 2011

10 - Missions Humanitaires Novembre 2011

Nous voulons vivre "simplement" afin que d'autres puissent simplement vivre. (Ghandi)

 DSC04930___Copie

Notre arrivée à l'aéroport de Sambava.

DSC04933___Copie

Rencontre providentielle, sur le vol Antananarivo/Sambava, avec le Directeur du Parc de Marojejy. Ce dernier a mis en place dans tous les villages du parc des groupes de "vigilance". Il peut  se déplacer à tout moment avec des centaines d'hommes, dans le parc, en" toute sécurité".

Il lutte farouchement en faveur de la protection du parc ... Nous avons le projet de mettre en place un partenariat afin d'emmener des enfants en vacances dans ce parc, ceux-ci vivraient en pleine nature au contact des familles des villages. Ils découvriraient ainsi la faune et la flore locales ainsi que la vie à la malgache. De nouveaux repères sans nul doute pour tous ces jeunes. A suivre ...

DSC04943___Copie

Laissons la place assise à nos aînés, avec une "attention" de tous les instants.

DSC04948___Copie

Le 4X4 dans une bonne utilisation des choses.

DSC04951___Copie

L'enfant malgache n'est jamais en manque d'imagination. Des jeux qui ne coûtent rien !

DSC05027___Copie

DSC04955___Copie

DSC04957___Copie

DSC04963___Copie

« Je suis riche des biens dont je sais me passer ». Louis Vigée.

DSC04980___Copie

Nos amies religieuses ainsi que la maman du Chargé du Pôle Humanitaire sont des invitées "Permanentes !".

DSC04996___Copie

DSC04999___Copie

DSC05018___Copie

DSC05021___Copie

DSC05033___Copie

Nous avions convié à notre table son Excellence M. l'Ambassadeur.

DSC05036___Copie

DSC04985___Copie

Elles jouent à la marchande.

DSC04983___Copie

Les chèvres demeurent imperturbables.

DSC04984___Copie

L'effort nourrit aussi un quotidien heureux, en famille.

DSC04986___Copie

Ce n'est pas le 4X4 de l'Association mais c'est bel et bien le leur. Une pensée furtive pour François, le généreux donateur, en espérant qu'il récidivera encore en nous octroyant un second véhicule qui sera optimisé. Il y a tant et tant à faire.

DSC05037___Copie

Mère et fille dans une tendresse commune.

DSC05039___Copie

Passage au péage avant de nous rendre en brousse au village d'Anamborano où nous avons un chantier en cours.

DSC05040___Copie

Le traditionnel ramassage des familles que nous déposons tout au long du parcours.

DSC05042___Copie

Nous sommes partis !

DSC05046___Copie

Il est beau notre pays !

DSC05049___Copie

Imaginez cette même piste à la saison des pluies ...

DSC05055___Copie

Hop ! Hop ! Hop ! Nous nous sommes arrêtés dans ce village tandis que nous roulions pour  embrasser ces deux adorables enfants rencontrés dans la "Providence" !

DSC05052___Copie

Ce sont des jumelles ! Mais nous n'avons pas eu besoin de jumelles pour les apercevoir depuis notre véhicule.

DSC05061___Copie

Nous sommes arrivés au bord de la rivière "la Loko" qui passe devant le village d'Anamborano.

DSC05065___Copie

La petite Dyna au centre est venue nous accueillir. Tout le monde charge les affaires dont les glacières, indispensables avec la chaleur qui règne.

DSC05069___Copie

Les enfants observaient nos allées et venues.

DSC05070___Copie

Dans la coloration des choses.

DSC05075___Copie

Tout le monde traverse à pieds ainsi que la maman du Chargé du Pôle Humanitaire,une courageuse octogénaire. Les crocodiles n'avaient qu'à bien se tenir.

DSC05077___Copie

DSC05080___Copie

Le photographe de la mission quant à lui a traversé à pieds secs.

DSC05082___Copie

Nous avons débarqué sur l'autre rive. La remontée a été ardue.

DSC05097___Copie

DSC05095___Copie

DSC05100___Copie

Le repas du soir.

RIZIERE_ANAMBORANO_001___Copie__2_

RIZIERE_ANAMBORANO_001___Copie

RIZIERE_ANAMBORANO_001

DSC05129___Copie

DSC05103___Copie

Mère et fille dans une tendresse commune.

DSC05130___Copie

DSC05131___Copie

Nous sommes bien loin de la vie trépidante des grandes villes.

DSC05133___Copie

L'artisanat dans toute sa définition.

DSC05134___Copie

DSC05135___Copie

L'enfance malgache au rythme d'une nature omniprésente.

DSC05136___Copie

Nous sommes à pied d'oeuvre, devant l'ancienne église qui a été démontée par les villageois. La nouvelle construction fera 8 mètres de large sur 15 mètres de long.

DSC05137___Copie

Les bancs ont été sortis et la charpente a été confectionnée en bois dur.

DSC05138___Copie

DSC05140___Copie

DSC05142___Copie

DSC05146___Copie

DSC05148___Copie

DSC05156___Copie

DSC05158___Copie

DSC05160___Copie

DSC05162___Copie

Des clous ! Selon l'expression bien française.

DSC05164___Copie

Le chantier vit aussi au rythme des familles.

DSC05165___Copie

Nous sommes bien loin de la boîte à outils de marque FACOM.

DSC05169___Copie

DSC05173___Copie

DSC05177___Copie

DSC05181___Copie

DSC05183___Copie

DSC05184___Copie

DSC05187___Copie

DSC05190___Copie

La douche traditionnelle en brousse.

DSC05193___Copie

Garder un Coeur d'enfant, c'est une voie triomphale !

DSC05194___Copie

DSC05199___Copie

DSC05207___Copie

La construction de cette église nous tient toutes et tous à Coeur. Elle sera livrée pour Pâques 2012. Les villageois ont été participatifs en vidant la caisse commune du village pour ce projet. L'Archevêché de Diego Suarez n'a pas pu nous soutenir mais la volonté de tous alliée à la générosité des particuliers nous permettra de terminer cette construction.

DSC05215___Copie

DSC05220___Copie

DSC05224___Copie

DSC05228___Copie

DSC05231___Copie

DSC05233___Copie

DSC05234___Copie

DSC05236___Copie

DSC05237___Copie

DSC05238___Copie

DSC05240___Copie

DSC05241___Copie

DSC05242___Copie

DSC05243___Copie

DSC05244___Copie

DSC05246___Copie

Les enfants sont venus chanter sur le chantier de l'église. Au retour ils ont fait une procession à travers le village au rythme du tambourin. Pour les remercier nous leur avons offert des gâteaux, des  bonbons et des boissons glacées à la maison des grands-parents maternels du Chargé du Pôle Humanitaire.

DSC05248___Copie

DSC05249___Copie

DSC05256___Copie

DSC05259___Copie

DSC05265___Copie

DSC05270___Copie

DSC05275___Copie

DSC05276___Copie

DSC05277___Copie

DSC05285___Copie

DSC05289___Copie

DSC05292___Copie

DSC05298___Copie

DSC05299___Copie

DSC05303___Copie

DSC05306___Copie

DSC05307___Copie

DSC05310___Copie

DSC05311___Copie

DSC05312___Copie

DSC05313___Copie

DSC05314

L'équipe nous fait un devis complémentaire.

DSC05315___Copie

On rebouche les trous dans la toiture tôle avec les moyens du bord.

DSC05331___Copie

Cécile notre octogénaire assure l'animation avec les enfants pour PREV'ACT.

DSC05332___Copie

DSC05333___Copie

DSC05334___Copie

DSC05335___Copie

DSC05336___Copie

Les enfants du village d'Anamborano ont joué sous un soleil de plomb.

DSC05337___Copie

DSC05338___Copie

Les enfants ont particulièrement apprécié le coca cola glacé qui leur a été servi par deux fois.

DSC05355___Copie

DSC05363___Copie

DSC05364___Copie

Nous avions invité quelques familles malgaches à partager le repas du midi, en brousse, dans le village d'Anamborano.

DSC05342___Copie

DSC05343___Copie

DSC05344___Copie

DSC05345___Copie

DSC05346___Copie

DSC05356___Copie

Les enfants avec le préposé au gonflage de ballon.

DSC05358___Copie

DSC05359___Copie

Merci à Melissa (la tante du Chargé du Pôle Humanitaire) pour nous avoir accueilli avec les enfants et les familles du village dans sa très modeste petite maison. A cette veuve avec des enfants à charge qui forcent notre admiration. Le sourire qu'elle arbore sans cesse et son âme d'enfant nous a tous, une nouvelle fois, profondément touché.

DSC05188___Copie

DSC05365___Copie

DSC05367___Copie

C'est le temps de la séparation. Nos jeunes amies sont venues nous dire au revoir.

DSC05368___Copie

Nous reprenons les mêmes, mais dans l'autre sens.

DSC05370___Copie

Les villageoises et les villageois qui participent à la construction de l'église sont tous venus nous accompagner sur l'autre rive. Nous leur avons offert un grand raffraîchissement.

DSC05373___Copie

Nous avons pulvérisé la charge maximale autorisée.

DSC05374___Copie

M. le Maire conduisant sa 405 bâché. Rencontre providentielle là où nous avions besoin de lui pour  pouvoir nous livrer les sacs de ciment ainsi que les tôles avec son véhicule. Il va  effectuer trois rotations  entre la ville de Sambava et le village d'Anamborano.

DSC05380___Copie

Nous sommes repassés saluer "Fleur" la nourrice aujourd'hui âgée de 103 ans de la maman du Chargé du Pôle Humanitaire.

DSC05387___Copie

Sur le chemin du retour nous n'avons pas pu nous empêcher de nous arrêter pour pouvoir reprendre les jumelles dans nos bras.

DSC05389___Copie

Nous les avons rendu à leur maman.

DSC05391___Copie

DSC05392___Copie

Achat des vis tôle avec notre charpentier/maçon.

DSC05394___Copie

Nous avons fait l'acquisition d'une ponceuse pour l'équipe de charpentier d'Anamborano.

DSC05401___Copie

DSC05402___Copie

DSC05403___Copie

DSC05405___Copie

DSC05443___Copie

DSC05444___Copie

DSC05450___Copie

Il y a 44 élèves par classe. Deux classes ont été livrées.

DSC05452___Copie

DSC05453___Copie

DSC05454___Copie

DSC05455___Copie

DSC05460___Copie

DSC05461___Copie

DSC05462___Copie

Nous avons choisi les cinq nouvelles maisons qui seront construites en janvier 2012 par Coup de Pouce et les villageois.

DSC05463___Copie

DSC05464___Copie

DSC05465___Copie

DSC05466___Copie

DSC05467___Copie

DSC05469___Copie

DSC05470

Il n’y a pas d’infirmier à Santaha mais une sage femme qui réside là-bas en permanence. Elle est logée dans la cour de l’hôpital, dans une maison comportant 3 chambres + les dépendances.

Il y a un frigidaire  de 170 litres  à pétrole, 4 lits pour l’hospitalisation.

Il y a eu 54 accouchements en 2011. Mais il arrive qu’il y ait 7 à 8 accouchements dans le mois. La sage femme prescrit également des médicaments pour les malades qui viennent l’approcher. Et quand il y a un paludéen elle l’hospitalise pour lui administrer les médicaments, entre autres le sérum.

Nombre de salle 6 (six) salles, dont : salle d’accouchement, une pour les femmes qui viennent d’accoucher, une salle de consultation, une salle de soins, une salle pour la pharmacie et une salle pour le frigo et autres matériels. Superficie : 108 m2 environ.

 

DSC05471___Copie

La maison d'habitation du dispensaire.

DSC05472___Copie

Le dispensaire.

DSC05476___Copie

Remise à la sage-femme, au dispensaire du village de Santaha du tensiomètre offert par la pharmacie de Sainte Suzanne (Ile de la Réunion).

DSC05486___Copie

Nous avons effectué les essais avec succès sur notre traducteur/accompagnateur Evariste. La tension de ce dernier était irréprochable.

DSC05481

DSC05482

DSC05483

DSC05484

DSC05485___Copie

DSC05489___Copie

Voilà le jardin qui a été créé au bout de trois mois seulement, à la maison d'Association.

DSC05414___Copie

Cet enfant handicapé s'appelait "Bonarijesy". Il a été traité comme un animal, "attaché !" comme un animal dans une famille d'accueil et il a été enterré comme un animal. Nous lui avons donné une sépulture décente.

DSC05510___Copie

Voir son histoire sur :

http://prevact.canalblog.com/archives/actualites_histoires_d_un_jour/index.html

DSC05514___Copie

Tout le monde est venu aider au tri pour la distribution aux villages de Santaha, d'Ambodivoangibé ainsi qu'au quartier d'Ambodisatrana 2 à Sambava. L'autre moitié a été donnée à Mme le Commissaire Divisonnaire à Antananarivo pour les orphelins de la police.

DSC05520___Copie

Romaric donnant à manger à sa petite soeur Angelica.

DSC05522___Copie

Angelica et Romaric avec leurs parents Eddy et Olivia. Leurs enfants ont été parrainés par une famille Réunionnaise qui leur a offert aussi cette maison au village de Santaha.

DSC05524___Copie

Angelica réclamait son papa ! Elle ne l'avait pas vu depuis plusieurs jours.

DSC05529___Copie

DSC05559___Copie

Après l'enfant handicapé BONARIJESY, nous avons donné aussi une sépulture à cet homme oublié de tous (photo ci-dessous). Cet homme sans lequel aujourd'hui les actions humanitaires n'auraient pas pu être mises en place au niveau de Prev'act/Miara-dia Madagascar. A Raymond ...

DSC05122___Copie

DSC01045

Nous avons été contactés pour un enfant malgache âgé de six ans. Nous avons choisi ce dentiste, Allemand d'origine, à Antalaha qui respecte les normes d'hygiène et qui assure un suivi médical. L'intervention avec anesthésie locale coûtera environ 85 Euros. Nous n'avons pas voulu prendre de risque en prenant le meilleur dentiste de la ville.

DSC01049

DSC05563___Copie

Nous remercions notre amie N... pour nous avoir fait visiter l'entreprise familiale qui produit des pâtes fraîches.

DSC05568___Copie

DSC05569___Copie

DSC05570___Copie

DSC05565___Copie

Merci ! Pour ce reportage photos de votre tournée humanitaire à Madagascar que j'ai intitulé "comme si j'y étais" ; parce qu'il décrit presqu'aux détails près cette tournée humanitaire somme toute magnifique qui est un exemple à suivre et surtout une expérience à rééditer. Amicalement Jean-Claude.

DSC05407___Copie

"L'alarme" à l'oeil pour ressentir parfois "la larme" à l'oeil. Soyons des missionnaires et non pas démissionnaires. (Citations PREV'ACT)

 

Posté par prevact à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]